Avec Banania, la nutrition devient un jeu d'enfants !

Espace nutrition

Quid de l’intérêt nutritionnel du goûter ?

Qui n’a jamais connu le petit creux du milieu d’après-midi quand le déjeuner commence à s’éloigner et que le dîner ne se profile pas encore à l’horizon ? Quand on sait que 76 % des français ressentent une sensation de faim à un moment dans la journée entre les repas1, le goûter c’est la pause gourmande réconfortante de l’après-midi qui permet de calmer les estomacs impatients, d’éviter les grignotages et de bien répartir les apports alimentaires sur la journée.


Le goûter : un atout pour l’équilibre nutritionnel

Pour certaines personnes il est nécessaire, puisqu’il permet de compléter les apports en nutriments. C’est le cas des enfants, des femmes enceintes ou des séniors, pour lesquels les besoins en calcium sont accrus (le goûter leur permettant d’apporter un produit laitier supplémentaire). Les sportifs sont également concernés car leur dépense énergétique est accrue.

Pour d’autres, il satisfait les petites envies de gourmandise. Mais pour autant, il ne faut pas en oublier l’équilibre nutritionnel ! Le goûter doit représenter entre 10 et 15 % des apports énergétiques journaliers. Idéalement, il se compose de 2 à 3 types d’aliments parmi :

  • un produit céréalier (pain, biscuit, céréales…) qui apportera de l’énergie,
  • un produit laitier (yaourt, lait (chocolaté ou non), fromage…) sources de calcium et de protéines,
  • un fruit ou un jus de fruit pour les fibres et les vitamines

Pensez également à inclure une boisson à votre goûter.

Les enfants sont souvent friands de cette collation, alors pour un goûter optimal, veillez à ne pas le laisser s’éterniser (15 minutes suffisent pour garder de l’appétit pour le dîner) et à limiter la quantité de biscuits accessibles (privilégiez les portions prédéfinies sur la table).

A table !

1. Sondage IFOP-ANPP – mars 2011